Chronique : Les paillettes continuent !

Des artistes pour nous faire oublier cette période de confinement qui ne cesse de durer. L’occasion pour moi de vous partager ces délicieux moments de parenthèses et de reprendre le chemin de l’écriture.

La Comédie continue !

Cette année, avec beaucoup d’insolence, notre météo printanière n’a jamais été aussi belle. Et nous de notre côté, nous retrouvons prisonniers, dans l’incapacité d’en profiter. La nature, toutefois continue son activité. Un peu comme une ruche que la Comédie Française a prise pour symbole depuis sa création.

Éric Ruf, son administrateur actuel a décidé de reprendre l’activité de « sa » maison et depuis quinze jours, c’est sur Internet et les réseaux sociaux que la Ruche vrombit et bourdonne à nouveau.

En effet, tous les jours, même le week-end, dès 16h, sur la page Facebook du Français, comme sur sa page Youtube, c’est une programmation très riche et éclectique de rendez-vous avec la troupe qui nous est proposée.

Sous la forme d’un « speakerin » ou d’une speakerine, chaque jour un comédien présente ces nombreux rendez-vous qui égayent nos fins de journée et il y en a pour tous les goûts et tous les âges. Pour les jeunes spectateurs, un comédien « repasse le bac », des contes sont lus. En plus de la diffusion chaque soir d’une captation de spectacle, on profite des poèmes choisis spécialement par les comédiens, des masterclass avec des comédiens ou metteurs en scène de la troupe.

N’hésitez pas à faire un tour sur Facebook et Youtube et sur le site internet de la Comédie Française, il y a plein de « cadeaux » chaque soir à déballer !

La Fontaine pour se ressourcer

Sur Instagram, il y a aussi de petites pépites à savourer et notamment sur le compte du comédien Fabrice Luchini qui renoue avec sa passion des Fables de La Fontaine et nous délivre régulièrement des Fables qu’il a apprises ou qu’il travaille pour l’occasion.

En effet, il choisit ses fables selon l’actualité ou ses propres envies. Ainsi l’on découvre le propre regard de La Fontaine sur le confinement, le pouvoir, l’amitié, l’amour. C’est un vrai régal car le comédien en profite pour expliquer la fable avec humour, jouant avec les mots et le rythme voulu par La Fontaine. Cela paraît simple et évident, interprété de la sorte mais Luchini accomplit à chaque fois un véritable exploit, filmé de façon très sobre.

Une façon d’écouter de façon attentive ce que La Fontaine a à nous dire de ses contemporains, c’est-à-dire à de nous-mêmes, évidemment.

Les contes de Josiane Balasko

Via son compte Instagram, la comédienne et metteure en scène, Josiane Balasko propose des lectures en direct de contes pour enfants. Un rendez-vous très original et passionnant pour les jeunes lecteurs.

Une leçon de guitare, s’il vous plaît !

Côté musique, il y a moyen de se distraire et même d’apprendre à jouer… de la guitare ! Le chanteur et musicien Thomas Dutronc (que j’avais eu la chance de rencontrer dans une autre vie), féru de Django Reinhardt, chaque matin à 10h45 sur son compte Facebook revisite pour nous les classiques de la guitare, mais pas seulement !

Avec humour et spontanéité, il joue à la fois pour les simples amateurs de musique et pour les férus de guitare. Ainsi, à travers une chanson ou un morceau de son choix, il décortique les passages difficiles, les enjeux du morceau, et en profite pour nous raconter des petites anecdotes sur l’auteur du morceau en question. Un vrai régal !

Se reconnecter avec son adolescence

Le confinement m’a permis de renouer avec mes amours d’adolescence. En effet, très régulièrement et à la façon d’un remarquable community manager, Patrick Bruel donne rendez-vous successivement à sa communauté sur Facebook, Youtube et Instagram.

Au programme, concerts live, reprise de morceaux proposés par sa communauté, participation à des cagnottes en ligne pour soutenir des associations, vidéos, réponses aux questions de ses fans…

C’est bien organisé tout en restant spontané et chaleureux. Pour ma part, quand je réentends certains morceaux, brusquement je reviens en arrière et retraverse le miroir. Une petite madeleine de Proust en quelque sorte.

Ti voglio bene, Stefano !

Un mois avant le confinement, je m’étais mise à l’italien, participais à des conversations de groupe dans un café dans la langue de Goldoni. Et soudain, le confinement est tombé comme un couperet. Il y avait moyen de poursuivre sur Skype ces conversations avec le groupe mais une chose me manquait.

Sur Instagram, j’ai découvert que le comédien et acteur de cinéma, Stefano Accorsi, organisait de chez lui des lectures de romans, de contes, de fables régulièrement en même temps que des « live » pour rester en contact avec sa communauté.

J’ai ainsi été ravie d’écouter quotidiennement de l’italien et de d’appréhender un peu mieux sa littérature, grâce à son charmant ambassadeur.

N’hésitez pas en commentaires de cet article à m’indiquer vos coups de cœurs artistiques « live » en ce difficile moment de confinement et surtout prenez bien soin de vous et de vos proches !

Post A Comment